Antorus, le Trône Ardent : Les Titans

Antorus, le Trône Ardent : Les Titans

[vc_hoverbox image= »11767″ primary_title= »Antorus, le Trône Ardent : Les Titans » primary_title_font_container= »color:%23ffffff » hover_title= » » hover_title_font_container= »font_size:14|color:%23000000″ use_custom_fonts_primary_title= »true » use_custom_fonts_hover_title= »true »]Après plusieurs milliers d’années de silence, les Titans seront de retour dans le nouveau raid de la 7.3 : Antorus, le Trône Ardent. Nous avons entendu leurs voix, vu leurs réminiscences, suivi leur pas… sans jamais les voir vraiment, sans jamais savoir ce qui leur était arrivé. La nouvelle maj va enfin nous apporter des indications sur ce qu’il est advenu d’eux. C’est l’occasion de faire un point sur leur parcours, du commencement des temps jusqu’à ce jour.[/vc_hoverbox]

Le Commencement

 

Au commencement de tout il y eu la Lumière. Puis dans son sillage apparut le Vide. Du choc de ces deux énergies, prit forme la Ténèbre de l’Au-Delà et en elle, une myriade d’éléments faite de matière sur lesquelles apparu une quantité infinie de forme de vie. Dans une petite quantité de ces mondes nouveaux se développa une forme de vie extraordinaire : dans leur noyau en fusion, apparurent les Titans.

Nul ne sait quand ni pourquoi le premier Titan s’éveilla. Mais ce fut Aman’Thul. Seul, il partit à la recherche de ses semblables à travers la Ténèbre. Sa quête finit par payer et il découvrit d’autres membres de sa race. Il choya ses nouveaux congénères et les tira de leur sommeil. Ensemble ils poursuivirent leur recherche d’autres Âme-Mondes. Ils seraient, plus tard, connu sous le nom de Panthéon.

  • Aman’Thul : haut-père du Panthéon
  • Sargeras : défenseur du Panthéon
  • Aggramar : lieutenant de Sargeras
  • Eonar : la Lieuse-de-vie
  • Khaz’Goroth : façonneur et forgeur de mondes
  • Norgannon : gardien des Magies célestes et du Savoir
  • Golganneth : seigneur du Ciel et des Océans rugissants

Ils ordonnèrent chacun des mondes qu’ils découvrirent dans l’espoir d’y trouver l’un des leurs. A chacun de ces mondes ordonnés, ils octroyèrent un gardien stellaire, un Constellaire. Mais leur recherche se révéla de plus en plus infructueuse.

 

 

De gauche à droite : Norgannon, Khaz’gorot, Golganneth, Eonar, Aggramar, Aman’thul, Sargeras.

Les Seigneurs du Vide, les Dieux Très Anciens et les Démons

 

Au sein du Vide, des esprits ténébreux virent le jour, les Seigneurs du Vide. Ils observèrent pendant très longtemps les Titans et développèrent une excessive jalousie à leur égard. Ils tentèrent à de nombreuses reprises de les corrompre afin de les utiliser à leurs propres fins. Mais jamais ils n’y parvinrent.

Pour atteindre leur objectif, ils décidèrent de corrompre l’un d’entre eux encore à l’état d’Âme-Monde. Ignorant quel monde renfermait un esprit de Titan en sommeil, ils envoyèrent à travers toute la Ténèbre de l’Au-Delà, des êtres malfaisants : les Dieux Très Anciens. Leur tâche étant de déceler puis corrompre les Âme-Mondes.

Mais les Titans n’avaient aucune connaissance des Seigneurs du Vide ni des Dieux Très Anciens. Trop occupés qu’ils étaient à lutter contre une menace plus directe, les Démons.

De l’affrontement entre la Lumière et le Vide apparu également le Néant-Distordu. L’antithèse absolue de la Ténèbre de l’Au-Delà. Une toute aussi grande quantité de vie s’y développa. Mais si dans la Ténèbre l’Ordre régnait, dans le Néant, le Désordre était roi. Les Démons se vouèrent à la destruction et la corruption de la création des Titans.

 

 

Les Dieux Très Anciens d’Azeroth : Y’Shaarj, N’Zoth, C’Thun, Yogg-Saron.

La folie de Sargeras

 

Les Titans envoyèrent leur champion Sargeras, puis Aggramar pour l’épauler, afin d’endiguer l’expansion des Démons. Les deux Titans se bâtirent contre les hordes. Rapidement, Sargeras se rendit compte qu’il ne pouvait réellement les tuer. Il conçut alors une prison du nom de Mardum afin d’y enfermer les Démons. Il fini par remarquer que certains de ces Démons maniaient une magie du Vide. Magie qui leur avait été enseignée par nul autre que les Seigneurs du Vide. Il finit par découvrir leurs sombres animosités à l’égard des Titans. Il se mit en quête de traquer toute trace de ce Vide. Il fut attiré dans un recoin lointain de la Ténèbre et y découvrit un monde desséché, pire, à sa surface, des Dieux Très Anciens. Horrifié, Sargeras réalisa que le monde n’était rien de moins qu’une Âme-Monde et que le Titan, y sommeillant, y était à l’agonie. Le champion réalisa toute l’étendu du plan des Seigneurs du Vide et ne vit pour seule solution que de détruire l’Âme-Monde corrompue.

Immédiatement, il informa le reste du Panthéon de la tragédie. Une dispute houleuse éclata en leur sein : Sargeras tenta de convaincre les autres de la légitimité de son acte face à la situation et que le seul moyen de mettre fin a cette corruption était de détruire la totalité de la Création. Ce que le Panthéon rejeta entièrement. En proie à la fureur et le sentiment de trahison, Sargeras quitta définitivement ses congénères et plus jamais il ne fut connu comme l’un des leurs.

 

 

Sargeras détruisant l’Âme-Monde corrompue.

La découverte d’Azeroth

 

Le Panthéon poursuivit sa quête des Âme-Mondes. Aggramar, continuant son combat de monde en monde contre les Démons, perçu un chant de rêves extraordinaires : un Titan en sommeil encore jamais découvert. Une Âme-Monde plus puissante que toutes celles existantes et qui verrait naître le plus puissant d’entre eux. Elle fut baptisé Azeroth. Aggramar y découvrit une grande quantité de vie : des élémentaires, les êtres originels se développant sur tous les mondes, et liés à chacun d’eux. Mais aussi des Dieux Très Anciens en pleine corruption. Heureusement leur tâche était loin d’être terminée. Le Titan alla quérir ses semblables afin de sauver l’Âme-Monde à temps.

Ne pouvant intervenir eux-même physiquement, dû à leur taille cosmique, les Titans créèrent une armée de serviteurs de pierre ou de métal, les Forgés par les Titans, afin de mener cette bataille à leur place. A la tête de cette armée, les Gardiens : Ra, Odyn, Archaedas, Thorim, Hodir, Freya, Loken, Mimiron et Tyr.

 

 

Azeroth vu depuis Argus.

La guerre contre l’Empire Noir

 

Les Dieux Très Anciens envoyèrent contre les Forgés par les Titans, leurs propres armées : des N’Raqi, des Aqir et les élémentaires qui eurent été corrompus. Les Seigneurs élémentaires : Neptulon, Al’Akir, Therazan et Ragnaros, indubitablement liés à Azeroth, furent enfermés dans le plan élémentaire. Les N’Raqi et les Aqir furent défaits. L’armée des Titans se lança alors à l’attaque d’un des Dieux Très Anciens :Y’Shaarj. Ce dernier se révéla si puissant que le Panthéon craint de perdre cette bataille. Aman’thul lui même intervint et de sa main, arracha le monstre tentaculaire de la croûte terrestre. Y’shaarj était mort. Mais ses vrilles s’étaient si profondément enfoncées dans le monde qu’une plaie gigantesque balafra éternellement la terre, laissant s’écouler le fluide vital du Titan en sommeil, la Magie Arcanique. Horrifié, le Panthéon réalisa qu’il ne pourrait arracher les Dieux Très Anciens d’Azeroth sans la blesser mortellement. Ils décidèrent d’enfermer les trois autres dans des prisons magiques : Yogg-Saron, N’Zoth et C’Thun. L’Empire Noir avait perdu.

 

 

Aman’thul arrachant Y’Shaarj d’Azeroth.

Le départ d’Azeroth

 

Les Dieux Très Anciens enfermés, le Panthéon commanda de soigner la plaie béante. Les Gardiens parvinrent à créer un cataplasme semblable à un lac miroitant afin d’endiguer l’hémorragie. Il fut baptisé par les Titans, le Puits d’Eternité. Ils confièrent également aux Gardiens les Piliers de la Création : l’Égide d’Aggramar, l’Oeil d’Aman’thul, les Larmes d’Elune, la Pierre des Marrées de Golganneth et le Marteau de Khaz’goroth. Grâce à ces cinq objets de puissance, les Gardiens purent ordonner Azeroth. Satisfait, la Panthéon annonça qu’il allait quitter ce monde. Loken et Mimiron fabriquèrent les Disques de Norgannon pour commémorer leur départ et ainsi permettre aux Titans, lors de leur retour, de consulter les archives de l’histoire d’Azeroth. Le Panthéon nomma le Constellaire Algalon, observateur et gardien céleste de l’Âme-Monde. Puis ils retournèrent à leur quête suprême à travers la Ténèbre de l’Au-Delà.

 

 

Algalon, le Constellaire gardant Azeroth.

La dernière bataille

 

Lors de l’une de ses chevauchés contre les Démons, Aggramar perçu un cri de douleur qui le foudroya : quelque part dans la Ténèbre, un Constellaire venait de mourir. Enquêtant, il eu vent d’une légion décimant monde après monde et se mit à la traquer. Lorsqu’il parvint à la trouver, il découvrit à leur tête un Sargeras totalement déformé par la Magie Gangrenée des Démons. L’ancien Titan avait détruit Mardum afin de libérer ses prisonniers et ainsi former la Légion Ardente. Ne parvenant à faire entendre raison à Sargeras sur sa folie, lui et Aggramar s’affrontèrent violemment. Mais le Maître restait plus fort que l’élève. Aggramar dû se retirer de la bataille, grièvement blessé, afin de quérir l’aide du Panthéon. Les Titans entrèrent en guerre. Aman’Thul tenta lui aussi de raisonner le Seigneur de la Légion en lui parlant d’Azeroth : il existait une Âme-Monde si puissante, qu’un jour, elle serait capable d’anéantir les Seigneurs du Vide et leur terrible plan. Mais Sargeras répondit en tranchant quasiment en deux Aggramar. Le Panthéon lança l’assaut mais Sargeras était plus fort qu’eux tous. Le Titan déchu les décima. Mais Norgannon fit une ultime tentative en protégeant l’esprit des membres du Panthéon et les lança à travers la Ténèbre de l’Au-Delà.

 

 

Sargeras à la tête de la Légion Ardente.

Les Gardiens

 

Leurs esprits filèrent tout droit jusqu’au monde d’Azeroth et se réfugièrent dans les seules formes de vie susceptible de les accueillir, celles-là même créées de leur main : les Gardiens. Mais leurs âmes étaient si puissantes qu’elles submergèrent leurs hôtes créant en eux une immense confusion qui les fit vaciller. Les Gardiens tentèrent de contacter les Titans afin de comprendre ce qui leur était arrivé. Mais ils ne reçurent aucune réponse. L’absence de leurs créateurs les fit entrer dans une longue période de dépression. Ce qui allait annoncer leur chute.

Ra fut le seul gardien à prendre conscience de ce qui venait d’arriver : le Panthéon était tombé et les Gardiens avaient hérité du dernier vestige de leurs esprits. Il parvint à extraire de lui-même le pouvoir restant d’Aman’Thul et le conserva précieusement dans un caveau prêt de ce qui sera appelé le Val de l’Éternel Printemps.

 

 

Les Gardiens luttant contre l’Empire Noir.

Ainsi finit l’histoire connue des Titans.

Depuis plus de nouvelles, plus de trace de vie.

Et pourtant… nous avons apprit qu’ils n’étaient nullement mort ou du moins certains d’entre eux puisque nous retrouverons Eonar et Aggramar dans le raid Antorus, Le Trône Ardent.

Pour couronné le tout, nous allons découvrir également un tout nouveau Titan : Argus.

Mais alors, que s’est t’-il passé ? Que leur est-il arrivé ? Et qui est donc Argus ?

Related Posts

Aller à la barre d’outils